American ExpressAmerican ExpressAmerican ExpressAmerican ExpressAmerican Express

Reprise d’un cabinet existant ou création d’un nouveau cabinet – quelle option choisir

American Express® Allemagne  | 17 décembre 2020

 

Redynamiser les ventes et le marketing

 

Reprise d’un cabinet existant ou création d’un nouveau cabinet ? Pour trouver la formule qui vous convient le mieux, vous devez comparer plusieurs facteurs conceptuels, stratégiques et financiers.

 

Quels arguments plaident en faveur de la création d’un nouveau cabinet, et quand peut-il sembler plus opportun de reprendre un cabinet existant ? Découvrez ici ce qui est important pour prendre cette décision, et quelles considérations doivent jouer un rôle.

 

Dans cet article :

1. Reprise d’un cabinet existant vs. création d’un nouveau cabinet : quels facteurs devez-vous prendre en considération ?

2. Coûts : quelles sont les différences ?

3. Quelles différences y a-t-il au cours des phases préparatoires ?

4. Aspects souvent négligés : lieu d’implantation du cabinet, personnel du cabinet, équipement du cabinet, etc.

5. Conseils utiles pour la création ou la reprise d’un cabinet

 

Création d’un cabinet ou reprise d’un cabinet existant : les jeunes médecins et dentistes qui veulent s’installer doivent prendre de nombreux facteurs en considération

 

Une des questions fondamentales que doit se poser un jeune médecin qui souhaite s’installer, c’est de savoir s’il va créer un nouveau cabinet ou reprendre un cabinet existant. 

 

Même dans le cas de la reprise d’un cabinet existant, des investissements importants peuvent s’avérer nécessaires. Il convient donc d’étudier soigneusement les perspectives d’avenir du cabinet, au cas par cas.

 

 

Coûts d’un cabinet : 3 facteurs importants

 

La différence avec les coûts plus élevés pour la création d’un nouveau cabinet est souvent très relative : des choses qui peuvent sembler prometteuses à court terme lorsque l’on reprend un cabinet existant, peuvent à moyen ou long terme se révéler plus complexes, plus difficiles et plus coûteuses. Il y a trois facteurs importants que vous devez donc étudier avec soin et que vous devez envisager sur le long terme, car des compromis qui sont incontournables sur le moment peuvent au bout de quelques années s’avérer avoir un effet négatif :

 

1. Le lieu d’implantation du cabinet

2. Les locaux occupés par le cabinet

3. L’aménagement du cabinet

 

Il ne fait aucun doute qu’une recherche préalable approfondie à propos du cabinet envisagé ainsi que de son propriétaire actuel sera très utile.

 

 

Reprise d’un cabinet existant vs. création d’un nouveau cabinet – qu’est-ce qui vous convient le mieux ?

                                                                                             

La reprise de l’équipement du cabinet, de sa patientèle et d’une équipe bien rôdée est bien évidemment une solution séduisante. On a le sentiment d’avoir un environnement tout prêt dans lequel on pourra reprendre de manière fluide les activités du précédent praticien. Il convient néanmoins de faire preuve de prudence. Même en cas de reprise d’une affaire existante, il faut s’attendre, avec l’arrivée d’un nouveau patron, à ce que cela prenne un peu de temps avant que les choses ne reprennent leur cours fluide.

 

Il est clair également que tout praticien débutant n’est pas nécessairement capable d’assumer d’emblée et totalement ce rôle de dirigeant. L’expérience montre aussi que dans le cas de la reprise d’un cabinet, il faut s’attendre à une perte de chiffre d’affaires au début. Mais cette perte de chiffre n’est évidemment pas comparable aux implications financières plus grandes qui accompagnent la création d’un nouveau cabinet.

 

 

Reprise d’un cabinet : quels sont les critères pertinents ?

 

Si vous optez pour la création d’un nouveau cabinet, vous devrez tout penser et développer de A & Z, depuis le lieu d’implantation et les locaux jusqu’à l’aménagement et au personnel. À l’inverse, l’attrait de la reprise d’un cabinet existant réside dans le fait que tout est déjà là et peut (et doit d’ailleurs) être confronté à ce que vous avez en tête. Un médecin qui envisage de reprendre un cabinet doit donc comparer la situation existante avec ses attentes et possibilités médicales et professionnelles.

 

Dans ce contexte, vous devez tenir compte d’une série de critères : la réputation du précédent propriétaire, le potentiel économique du cabinet, la qualité effective de la patientèle mais aussi la modernité de l’équipement installé dans le cabinet ainsi que les possibilités d’agrandissement du cabinet. Tous ces facteurs doivent être pris en compte pour évaluer le prix d’achat.

 

 

 

"

« Lors de la reprise d’un cabinet, il faut s’attendre à une perte de chiffre d’affaires au début. Mais cette perte de chiffre n’est évidemment pas comparable aux implications financières qui accompagnent la création d’un nouveau cabinet. »

 

 

 

Tenez compte de la démographie et de la concurrence dans la région envisagée

 

Lorsque l’on décide de créer un nouveau cabinet, les possibilités de croissance et d’agrandissement du lieu choisi ainsi que les idées personnelles pour l’agencement des locaux sont d’ores et déjà intégrées dans les considérations. Mais lorsque l’on reprend un cabinet existant, ces points sont des données fixes.

 

En revanche, des facteurs tels que le développement démographique de l’endroit et l’environnement concurrentiel ont le même poids dans les deux cas. Ce sont deux points que vous devez étudier soigneusement par rapport aux possibilités d’extension.

 

 

Points importants avant la création d’un nouveau cabinet ou la reprise d’un cabinet existant : planification, formation, discussions

 

Pour évaluer le tableau de façon globale, un médecin ou dentiste désireux de s’installer fera bien d’assister à des séminaires destinés aux entrepreneurs débutants. Que vous vous décidiez pour la création d’un nouveau cabinet ou pour la reprise d’un cabinet existant, il est en effet important de tester votre projet et d’en parler.

 

 

Article traduit en Français, publication originale American Express® Allemagne - 17 Décembre 2020.

 

 

 

Les informations contenues dans le présent document sont uniquement fournies à titre strictement informatif et ne constituent en aucun cas des conseils professionnels de quelque nature qu’ils soient, et notamment, en aucun cas, des conseils en investissement, ressources humaines, marketing ou des conseils juridiques et fiscaux. CECI NE REMPLACE DES LORS EN AUCUN CAS UN CONSEIL PROFESSIONNEL AUX ENTREPRISES. Il convient par conséquent et le cas échéant de rechercher un conseil approprié en rapport avec votre situation spécifique. Les thèses et opinions de tiers exprimées dans le présent document représentent l’opinion de l’auteur, du conférencier ou du participant (selon le cas) et ne représentent pas les vues, opinions et/ou avis d’Alpha Card SCRL ou de l’une de ses sociétés affiliées, filiales ou divisions (« American Express »). American Express ne fait par ailleurs aucune déclaration quant à l’exactitude, l’actualité, l’exhaustivité ou la fiabilité de toute opinion, avis ou toute déclaration figurant dans le présent document.