Start of menu
Close Menu

La terminologie relative aux opérations de change

Stephen Kuhl
Directeur – Gestion de la clientèle, Opérations de change et paiements internationaux
American Express

La terminologie et les acronymes utilisés dans le domaine des opérations de change peuvent sembler complexes en passant du SWIFT à l’IBAN et du BIC au SEPA. Voici quelques renseignements sur ce jargon qui peuvent vous aider à comprendre les activités et le cycle de vie relatifs aux transactions internationales.

La société qui s’occupe de connecter la communauté bancaire internationale dans une perspective communicationnelle est la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (fournisseur mondial de services de messagerie financière sécurisés), ou SWIFT. SWIFT est un fournisseur de services de messagerie sécuritaire qui donne un code normalisé aux institutions financières et aux membres participants afin qu’ils partagent des renseignements concernant des transactions internationales, le financement du commerce et d’autres activités liées aux services bancaires mondiaux.

SWIFT a été créé au début des années 1970 à Bruxelles par un groupement d’environ 200 banques dans 15 pays. Aujourd’hui, SWIFT englobe plus de 9 000 institutions financières, se situant dans 200 pays.

Une erreur courante au sujet de SWIFT concerne le mouvement actuel de fonds à l’échelle mondiale. SWIFT, contrairement à la croyance générale, n’est pas responsable du transfert actuel de fonds, mais se concentre davantage sur le message. SWIFT s’occupe de transmettre les directives relatives aux transactions aux différentes banques concernées. Le terme de « correspondant » est souvent utilisé pour désigner la banque outre-mer affiliée dans le processus.

Les institutions participantes qui ont accès au réseau SWIFT reçoivent un Bank Identifier Code (BIC) unique, c’est-à-dire un code d’identification bancaire. Le SWIFT-BIC est composé de 8 ou de 11 caractères alphanumériques, incluant :

  • les quatre premières lettres indiquant l’institution ou la banque;
  • deux lettres indiquant le pays approprié (c.-à-d. CA pour Canada, US pour les États-Unis et DE pour l’Allemagne);
  • 2 lettres précisant l’emplacement; et
  • une série de trois lettres ou chiffres indiquant la succursale bancaire.

SWIFT exige une approche structurée et uniforme des directives de paiement, afin que les participants puissent se fier au processus des virements électroniques internationaux. En outre, alors que des millions de messages passent par SWIFT chaque jour, les processus sont améliorés et des économies d’échelle sont générées.

Une nouveauté plus récente dans le domaine de l’identification des comptes bancaires mondiaux est le numéro de compte bancaire international communément appelé IBAN. Au départ, l’IBAN devait être utilisé pour les paiements transfrontaliers dans l’Union européenne, mais au cours de la dernière décennie, il a été adopté par la majorité des pays de l’Europe et du Moyen-Orient.

Les formats de l’IBAN varient selon les pays, mais celui-ci contient généralement entre 16 et 30 caractères. Communs à l’ensemble des IBAN, quel que soit le pays, sont le numéro de compte et le code bancaire. De plus, la capacité de valider l’exactitude de l’IBAN s’appuie sur un algorithme établi qui est utilisé par toutes les institutions participantes.

Avec l’introduction de l’euro à titre de monnaie commune, une initiative paneuropéenne a été mise sur pied afin de créer la Single Euro Payments Area (espace unique des paiements européens) ou SEPA. La SEPA a été créée afin d’améliorer l’efficacité des paiements transfrontaliers, de normaliser l’établissement de prix et d’augmenter l’uniformité des infrastructures hétérogènes à l’échelle des 32 pays participants.

Les objectifs principaux de la SEPA sont de :

  • favoriser l’uniformité des paiements en euros, y compris les cycles de compensation;
  • diminuer les coûts associés aux transactions en euros en s’assurant que l’exécution, le virement électronique et la normalisation ont été effectués de façon adéquate;
  • améliorer les compétences relatives à la lutte au blanchiment d’argent et aux activités illicites.

Des paiements internationaux sont effectués fréquemment dans la devise étrangère du pays de destination. La devise respective est établie selon le symbole de trois lettres nommé code ISO ou code de l'Organisation internationale de normalisation. Parmi les symboles associés à la monnaie commune on trouve :

  • USD : dollar américain;
  • CAD : dollar canadien;
  • MXN : peso mexicain;
  • JPY : yen japonais;
  • EUR : euro
  • GPB : livre sterling.

À première vue, la terminologie relative aux opérations de change, dans son ensemble, peut paraître complexe.
Comprendre les grandes lignes présentées ci-dessus offre une bonne base afin de les décrypter et de se frayer un chemin dans le domaine des paiements internationaux en plus de permettre de se joindre aux conversations.

Stephen Kuhl, analyse financier agréé
Steve est le directeur – Opérations de change et paiements internationaux d’American Express. Il possède 20 ans d’expérience en tant que cadre supérieur dans le domaine des opérations de change et des marchés de capitaux. Il a été professeur adjoint à l’Université de Creighton dans le domaine des finances internationales.